BON POUR LA CASSE ?

SIEGE ENGANT (Copier)  IMGP2668 (Copier)  IMGP2659 (Copier)

IMGP2650 (Copier)  IMGP2647 (Copier)  IMGP2653 (Copier)

IMGP2645 (Copier)  IMGP2667 (Copier)

IMGP2648 (Copier)  IMGP2651 (Copier)  IMGP2649 (Copier)

IMGP2663 (Copier)  IMGP2657 (Copier)

IMGP2660 (Copier)  IMGP2656 (Copier)  IMGP2654 (Copier)

IMGP2669 (Copier)  IMGP2662 (Copier)

IMGP2670 (Copier)  IMGP2643 (Copier)  IMGP2652 (Copier)

Ce week-end nous nous sommes promenés dans un lieu que nous garderons secret car on y cultive des idées très  »subversives ».

Imaginez quelqu’un , un peu fou, un peu artiste, un peu inventeur, un peu chimiste, un peu…génial, chez qui les beaux mécanismes ont sculpté toute une vie de passion, et c’est pas fini, puisque ça marche encore ! Ici on ne jette pas , on démonte, on répare, on recycle et les vieilles choses deviennent belles. Chez lui , imaginez, même un solex rouillé devient une oeuvre d’art.

Pour certains  » cela ne vaut plus grand chose  ? » , lui il est riche de tout et cela n’a pas de prix .

Catégories : Articles Généraux | Poster un commentaire

L’ATELIER CYCLOS DE MONSIEUR HERVE

IMGP2371 (Copier)    IMGP2419 (Copier)  IMGP2401 (Copier)

IMGP2405 (Copier)  IMGP2394 (Copier)  IMGP2408 (Copier)

IMGP2393 (Copier)  IMGP2427 (Copier)

IMGP2400 (Copier)  IMGP2391 (Copier)  IMGP2379 (Copier)

IMGP2392 (Copier)  IMGP2409 (Copier)

IMGP2384 (Copier)  IMGP2397 (Copier)  20150314_152445 (Copier)

IMGP2396 (Copier)  alain Hervé (Copier)

20150314_153010 (Copier)

L’atelier de monsieur Hervé, c’est un atelier de réparations pour les deux roues. Il existe depuis 1946, quand monsieur Lucien Bignon a acheté la maison , située rue Sieyes au Mans . Une ancienne épicerie de quartier, qui recèle dans sa cave les vestiges d’un pont, à la mémoire d’un petit ruisseau  » le Grenouillet  » et des fours de verriers du quartier Saint-Pavin. Vous l’avez compris, l’atelier de monsieur Hervé , agent Peugeot, a une histoire  et le patron des lieux en ce Samedi après-midi raconte …

Il nous raconte qu’en 1946, Lucien Bignon achète donc cette ancienne épicerie, et la transforme en atelier de réparations , jusqu’en 1978, où il intervertit les rôles avec son neveu Daniel, quand le patron devient ouvrier en attendant la retraite. C’est en Juillet 1980, que Monsieur Hervé est embauché , en temps qu’ouvrier, et en 1998 qu’il reprend la succession de cette affaire, et devient son propre patron . Des ateliers de réparations de cycles au Mans, il n’en reste plus beaucoup, peut-être, trois tout au plus, alors qu’en 1978, ils étaient 18 à s’installer. Le cyclo, les Solex, les Motobécane, et les vélos, 69 ans que les deux roues retrouvent une seconde jeunesse entre les mains expertes de monsieur Hervé, qui prendra toujours le temps, avec patience et gentillesse de vous dispenser quelques bons conseils. Apprenti à Conlie chez Monsieur Blin , il se rappelle que pour l’épreuve de son CAP , il a planché pendant 45 minutes sur le rayonnage d’une roue, et le rayonnage d’une roue  c’est tout un art. D’ailleurs dans cet atelier on y trouve encore ce drôle d’outillage, pour fileter les rayons qu’on appelle une filière. Ici, de toute façon on parle en professionnels de selles Idéale ou Wolber toile, de roues  de 650 B, de roues parapluie, de filetage au milieu de centaine d’outillages et d’un établi usé et  noirci par des années de travail, au milieu de jantes suspendues, éclairées par des néons et d’une bonne odeur, de cambouis, de chaînes de vélos, de pièces mécaniques, qui imprègne les lieux du sol au plafond.

Et dans la pièce qui sert de bureau, la chaise en formica et le papier peint sont aux couleurs des années 70.Mais monsieur Hervé se lance dans un projet, et prépare un musée, avec l’aide de Dominique Erb, artisan en Sarthe , et son entreprise Nounours & Compagnie, aux créations en métal qui ne sont pas sans nous rappeler un certain Gustave Eiffel .  Dans ce musée ,on y travaille le moindre détail. N’oubliez pas d’ouvrir l’armoire à pharmacie, vous y trouverez la petite bouteille, dont monsieur Bignon se servait comme désinfectant, fait de fleurs de lys et d’eau de vie, parole de monsieur Hervé…c’est puissant . Puissant, comme la passion qu’il a fait naître en nous lorsque nous lui avons acheté notre premier Solex, puissant, comme le plaisir que nous avons ressenti en quittant ce lieu. Une histoire de deux roues, une de plus, et ce n’est pas fini !

Catégories : Articles Généraux | Un commentaire

DANS LE GRENIER DE LA GRAND-MERE LOUISE

solex_0001  solex_0002

solex_0003  solex_0004

solex_0005  solex_0006

solex_0007  solex_0008  solex_0009

solex_0010  solex_0011  solex_0013

solex_0012  solex_0014  solex_0015

Dans le grenier de la grand-mère Louise, nous avons retrouvé des Paris Match des années 50, poussiéreux, avec une bonne odeur de papier jauni. Nous sommes ressortis avec des toiles d’araignées dans les cheveux, avec une excitation presque déraisonnable, mais tellement assumée. Dans les années 50, la réclame s’affiche en noir et blanc , le trait de crayon a encore le dessus sur la photographie, on vente l’article à grand renfort de texte , souvent avec beaucoup d’humour. Nous avons parcouru avec joie, tous les quatre, Didier, Josy, Thierry et moi-même ces vieux magazines, et nous sommes tombés sur quelques publicités piquées par les vers, non ….pardon…pas piquées des vers !

Catégories : Articles Généraux | Poster un commentaire

NOUS SOMMES CHARLIE

DSC_0137Nous sommes Charlie pour….. une pensée libre et une pensée libre de s’exprimer, pour le débat d’idées multiculturelles, pour l’accès de  tous à l’éducation, pour la tolérance , pour les radios libres, pour la pluralité et l’autonomie de la presse, pour la démocratie et pour que les droits de l’homme soient respectés.Nous sommes Charlie car nous sommes contre la pensée unique, contre le fanatisme, contre les forteresses idéologiques, contre la discrimination, contre l’hystérie collective et le dogmatisme. Je suis Charlie ! serait l’expression moderne de la philosophie des Lumières.

Catégories : Articles Généraux | Un commentaire

ON A RETROUVE LE SOLEX DE SAMUEL

ASTERIX OBELIXLe gars le plus chanceux de la terre, et j’exagère à peine. Une chance ébourrifante qui lui a donné le dessus sur sa dernière

infortune. Rappelez-vous, le 20 Septembre 2014, le Solex jaune de Samuel disparaissait. Aujourd’hui 22 Décembre 2014, le Père Noel lui a ramené, c’est quand même bien la preuve qu’il existe !!

Une histoire digne des Mystères de la Chambre Jaune, qui retrace l’incroyable chassé-croisé entre le Solex et certains habitants de Gazonfier . Imaginez ! …le Mans ..l’hiver…le brouillard..Des yeux scrutent aux coins des fenêtres. L’ombre

du Solex volé apparaît, puis disparaît durant plusieurs semaines, l’ambiance est pesante, suspiscieuse, puis on le retrouve..ici et ailleurs..insaisissable. Mais la patience, la persévérance, la réactivité de Geneviève et de Dior, tel Sherlock

Homes mettront un terme  à cette incroyable histoire, pleine de rebondissements. J’avoue l’abattement nous a tous gagné, mais aujourd’hui , les pôtes sont heureux, on a retrouvé le Solex de Samuel.

Catégories : Articles Généraux | 3 Commentaires

SOLEX, ANNEES 50 et LA ‘ FUREUR DE VIVRE ‘ !

saint nazaire    352282-le-tendem-super-hirondelle-de-manufrance

seb_article1  Vacances1

 43196974buvare-jpg  teppaz-lindispensable-electrophoneteppaz-

asterix-le-gaulois  c5_EO__se_distinge_ideal

1962  velosolexabjw1_199

tv manufrance  MOULINEX

38550e-image-de-Mon-oncle-1542

En 1950, les métallos de Saint-Nazaire manifestent. Le Solex est de tous les combats, y compris celui des conquêtes sociales et notamment : la 3ème semaine de congés payés. Ca, c’est une belle conquête ! aussi bien que la conquête spaciale.. avec le premier Spounik russe en 1957. Pour nous aussi, petit Français,tout est bon pour larguer les amarres…la 4 cv, la Dodoche, l’Aronde , la 403, l’Ariane ou l’élégante DS; et au milieu des camions Berlier et des autocars Chausson,  pour les plus aventuriers, le Solex avec une petite remorque derrière, pour y ranger sa tente Manufrance.C’est le temps où les campings affichent complets , c’est le temps des vacances de Monsieur Hulot !

Le scooter Peugeot arrive sur le marché, mais dans les années 50 le Solex , ultra populaire se vend à plus de 44 000 exemplaires. C’est l’époque du 45 cm3 , puis du 49 cm3 en 1953 avec le 330, puis le 660  et l’abandon du joli cadre en col de cygne . Le Solex est de sortie, pour de belles randonnées estivales,  »idéal pour les loisirs, indispensable pour le travail. » le leader des ventes cyclomoteurs, au cours de cette décennie, c’est le Solex , évidemment !

D’ailleurs il va inspirer Jean Mandelet, le patron de Moulinex, qui en regardant un vélo solex passé sur les Champs Elysées, piloté par une femme, comprend que si elles ne veulent plus se donner la peine de pédaler pour avancer, elles ne voudront plus se fatiguer  à faire la cuisine à la manivelle. Moulinex va mettre des moteurs dans ses engins, il a suffit d’une bécane motorisée. Même Brigitte Bardot, l’égérie montante ne résistera pas à son charme .

Le Solex se vend en 1953, 34 800 F, il  s’embellit d’un bidon de Solexine qui se vend  180 F en 1952, les bidons jaunes deviennent verts et blancs, les bidons vides sont consignés par BP. Ce sont les débuts de la société de consommation.

1954, la Loire charrit de gros glaçons, l’abbé Pierre lance un vibrant appel.

Le plan H.L.M est lancé en région parisienne. C’est le Baby Boom, il y a des enfants partout. Dans les écoles, les plumes Sergent Major crissent, les poêles fument, l’encre bleue imbibe les buvards, et bientôt, la pointe Bic remplacera la plume.

Pour quelques centimes on se régale de Carambar, de Coco Boer, ou de petits coquillages multicolores, en lisant

la bibliothèque Rose ,  »le CLub des 5 »,  »Tintin objectif Lune » et bientôt en 1954 le premier Astérix.

Le Solex emmène les jeunes gens au bal . Le Jazz swingue à tous les étages, les tourne- disques Teppaz  feront découvrir le Rock sur un bon vinyl. C’est l’époque de la  » fureur de vivre  » et de James Dean.

Tandis que nos autos roulent des mécaniques, qu’on porte des djeans en écoutant Bill Haley, que la France encourage ses champions : Louison Bobet, Anquetil, Mimoun ou Kopa … le Solex, du  »Balajo » au pic-nic du Dimanche,

du piquet de grève à l’usine Renault, roule , roule et roule encore, une vraie fureur de vivre   !

 

 

 

 

 

 

Catégories : Articles Généraux | Poster un commentaire

OU EST PASSE LE SOLEX DE SAMUEL ?

004 (Copier)Un objet de convoitise le Solex ? et bien ….OUI ! Le Solex de Samuel a disparu, mais qui a bien pu voler le Solex jaune ? Le Mans est sous le choc de cette mésaventure . L’inspecteur Bloche enquête mais comme la solidarité est une force , alors ouvrons l’oeil et le bon . Nous comptons aussi sur le fait que notre voleur, pris de remords comprendra que Samuel est la dernière personne, au monde, à qui on aurait envie de faire un mauvais coup. Alors nous espérons que le petit Solex va retrouver le chemin de sa maison, pour la plus grande joie de son propriétaire qui avait déjà noué avec lui des liens très affectifs. ( si après cela la voleur ne succombe pas à notre appel , c’est triste ) Mais attention, pas d’erreur, sous pretexte de rechercher le Solex de Samuel, ne me sautez dessus, car moi aussi, mon Solex est jaune, mais je suis une fille, mes sacoches sont très différentes, mon casque est bleu, donc rien …à voir. Une confusion est si vite arrivée.

Catégories : Articles Généraux | 2 Commentaires

SOLEX’GRAFFITIS

014 (Copier)  029 (Copier)

020 (Copier)   010 (Copier)   32 BIS (Copier)

019 (Copier)   007 (Copier)

23 BIS (Copier)   18 BIS (Copier)

025 (Copier)   037 (Copier)

169 BIS   180

175 BIS   038 (Copier)

026 (Copier)   034 (Copier)

Bonjour, c’est la rentrée, mais chasse à la morosité, car nous avons retrouvé nos Solex, qui nous ont bien manqué cet été . Alors voilà, profitant de ce beau week-end ensoleillé, nous avons choisi d’aller visiter le Mans à la découverte d’endroits un peu insolites, discrets parfois, mais qui n’ont pas échappé  à la curiosité de nos engins, qui comme chacun le sait se faufilent partout.

C’est un hommage à ces artistes de l’éphémère, qui au détour d’une grille, d’un hangar, d’un parking vont faire pétiller un mur, au demeurant moche, de mille couleurs : un graffiti, une peinture, une fresque…de véritables oeuvres d’art urbaines qui embellissent la ville, et procurent de belles émotions. Voilà, une belle promenade, c’est beau et c’est au Mans ! ( Pour prolonger le plaisir il y a aussi le site Ouest Graffiti qui archive de belles photos )

Catégories : Articles Généraux | Poster un commentaire

UN OEIL DANS LE RETRO ET LES CHEVEUX AU VENT

MINOLTA DIGITAL CAMERA   SAM_0664 (Copier) MINOLTA DIGITAL CAMERA   SAM_0663 (Copier)

SAM_0672 (Copier)   SAM_0673 (Copier)

SAM_0689 (Copier)   SAM_0707 (Copier)

029 (Copier)   033 (Copier)  070 (Copier)

139 (Copier)   MINOLTA DIGITAL CAMERA

MINOLTA DIGITAL CAMERA   MINOLTA DIGITAL CAMERA

MINOLTA DIGITAL CAMERA   MINOLTA DIGITAL CAMERA

SAM_0712 (Copier)   035 (Copier)

069 (Copier)Un oeil dans le rétro, les pieds dans l’eau, la  tête dans les nuages et la main sur le coeur ( sans lâcher son guidon, sauf Christophe qui défie toutes les lois de l’équilibre sur son Solex). Un  »oeil dans le rétro  »…..c’est le nom du camping de Jean-Michel, sur les rives de la Sarthe à Avoise. Tout est douceur de vivre, calme et verdure. Les pieds dans l’eau….assis sur le ponton à regarder la rivière s’écouler et les bateaux passer. La tête dans les étoiles …allongés dans l’herbe à rêver , ou plus inspirés, au pied de l’imposante abbaye de Solesmes, en regardant les gargouilles de cette  majestueuse bâtisse du XI ème siècle. Les mains sur le guidon….car dans la série où sont passés les Solex et vélos, et bien ce week-end, les deux roues se sont égaillés sur les petites routes de la Sarthe entre Avoise et Sablé- sur- Sarthe en passant par Solesmes. Tout ceci dans une douce ambiance, avec les copains, à planter les tentes Becker, je devrais dire à gonfler ces tentes des années 60/80; car au camping de Jean-Michel c’est l’ambiance combi Volkswagen, caravanes anciennes et pliants à fleurs, où la chanson de Brassens ,  » les copains d’abord  » prend tout son sens. Les Solex ont bien roulé, les vélos de Luc des années 20 ont excellé , la 204 de Maïra est venue ajouter sa touche de charme à ce tableau impressionniste. Les routes étaient belles et tranquilles, l’air parfumé, les prés plein de vaches et de coquelicots. Des copains ….du Soleil… un chouette week-end.

A Gilles, Maïra, Louis, Micheline, Christophe, Agnes, Philippe, Corinne, Luc, Laurence, sans oublier Jean-Claude et Marie-France  pour ce délicieux instant partagé, aux saveurs de framboises, café de l’Europe à Sablé . Et, à ceux qui n’ont pas pu venir.. mais, ce n’est que partie remise !

Ci-joint le site internet du camping     http://www.campingloeildansleretro.fr/

Catégories : Articles Généraux | 3 Commentaires

QUESTION CARAMBAR : QUI SUIS-JE ?

IMGP1593 (Copier)   149 (Copier)   164 (Copier)

IMGP1590 (Copier)   IMGP1585 (Copier)178 (Copier)   154 (Copier) 

IMGP1592 (Copier)   132 (Copier)   168 (Copier)

J’ai 42 ans, je pèse 28,5 kg, des roues de 16 pouces, un moteur de 3800. Je suis jaune Palma, orange, bleu Atoll ou blanc Névé  et mon charme, autant que ma jeunesse en font encore  succomber quelques-uns , qui suis-je ?

Catégories : Articles Généraux | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.